Q&A with Jake

        

Jake, notre spécialiste d’entretien maison, a pris le temps de répondre à quelques questions concernant çava bain, le nouveau service de remise à neuf signé ça va de soi. Voici ce qu’il avait à nous dire…

Jake, our in-house care specialist, took the time to answer our questions about çava bain, our new, exclusive knitwear spa. Here is what he had to say… 

Q : Raconte nous un peu c’est quoi çava bain.

 R : Çava bain est un service d’après-vente pour tous les produits ça va de soi, que ce soit une jupe, un chandail de laine ou un simple t-shirt blanc.

Bien que les produits ça va de soi soient faits pour durer longtemps, l’entretien joue un grand rôle dans la longévité du produit. Les matières nobles demandent une attention particulière...Qualité ne veut pas dire indestructible, il faut entretenir la laine, la laver et la déboulocher pour qu’elle reste belle.

Çava bain offre alors ses services aux clients qui manquent de temps.

C’est très simple: Le client n’a qu’à venir déposer ce qu’il veut réparer ou laver dans n’importe quelle boutique ça va de soi et on s’occupe du reste.

  

Q: Please tell us a bit about çava bain. What is it? 

A: çava bain is a top tier laundry service for the care and maintenance of ça va de soi garments. Although our products are made to last, maintenance is important for their longevity. Quality does not mean indestructibility. Noble fibres like those used by ça va de soi require special attention. One must de-pill, wash and take good care of knitwear.

çava bain is here to help customers who don’t have the time to take care of their knits.  It’s really quite simple: customers can drop their item(s) at any ça va de soi boutique and we will take care of the rest. 

 

Q : D’où est venue l’idée ?

 R : Je pense que c’est une idée qu’Odile, notre PDG,  a depuis très longtemps. 

Quand j’ai commencé chez ça va de soi en 2012, j’ai vraiment découvert un intérêt pour l’entretien du produit.  J’ai commencé à faire de plus en plus de recherches. Je regardais sur des sites d’entretien, je faisais des tests sur mes vêtements… Quels sont les meilleurs outils pour déboulocher un chandail? Quel produit fonctionne le mieux? C’est là que j’ai vraiment développé une passion.

Et en parlant avec Odile, j’ai réalisé qu’on partageait cette passion. D’une conversation à l’autre, on en est venu à l’idée de créer çava bain. On ne savait juste pas où faire ça…

Puis en octobre, on a découvert le local sur Greene (à Montréal) avec ses deux étages et ses multiples pièces…on s’est dit « voilà! ». Les choses se sont liées et ce qui était qu’une idée s’est concrétisée.  

Q: How did it start? Where does the idea come from?

 A: It’s an idea that Odile, our CEO, has envision for a long time…

When I started at ça va de soi in 2012, I discovered a personal interest in maintenance. I began doing research, reading websites, testing different products on my clothes and exploring the best products to de-pill a knit, etc.  Then I spoke with Odile and found that we both shared this passion. Many conversations were had as we developed want we wanted, but didn’t know where and when it would become a reality. October arrived and we discovered this great, new location on Greene Avenue (in Montreal) with two floors and multiple rooms. We though, “This is it!” Everything began to line up.

 

Q : Tu as essayé plusieurs produits… Pourquoi t’arrêter sur The Laundress et Eucalan?

 R : C’est vrai qu’il a d’autres produits de bonne qualité sur le marché… mais The Laundress et Eucalan nous ressemblent plus.

Tout comme nous, leur passion pour l’entretien s’est créée à partir d’un intérêt particulier pour les matières nobles. Ce sont des produits spécialisés de qualité… Comme ce que nous offrons chez ça va de soi.

Aussi, on a fait le choix chez ça va de soi de ne pas utiliser de fibres synthétiques, alors il était important pour nous que l'entretien se fasse avec des produits naturels. 

Q: You’ve tested several products… Why did you choose The Laundress and Eucalan?

 A: It’s true. There are a lot of good products on the market, but The Laundress and Eucalan are most like us. Their passion for maintenance is based on their interest of noble fibres. Both these companies are specialists that are producing good quality products and this is what we do at ça va de soi.  

 It is also important for us to have natural products to complement our natural fibres. We made the choice at ça va de soi to never use synthetic fibres, so it was important for us to take care of our garments with natural products as well. 

Q : Qu’est-ce qui te motive tant dans ton travail chez çava bain?

R : J’aime voir le résultat final. Pour moi c’est très valorisant de prendre un chandail avec beaucoup de vécu, un peu défraichi et de le remettre à neuf. Ça me donne encore plus confiance en ça va de soi.

Q: What motivates you in your work at çava bain?

A: I love to see the final result! For me, it is really rewarding to take a sweater that is run down and refurbish it. It gives me confidence in the company, and it shows first-hand how ça va de soi products can last.

 

Q : Quel est le chandail ça va de soi que tu as depuis le plus longtemps?

 R : Le F12-Simon, c’est un de mes chandails préférés. Je l’ai depuis 2012, donc depuis mes débuts chez ça va de soi! 40% laine mérinos cardée, 40% laine cardée et 20% de soie; Et j’adore la couleur! Je l’ai lavé pour la première fois après un mois. J'avais aucune connaissance sur l'entretien à cette époque. J’ai mis la pièce dans la machine : cycle normal, eau froide. Il est ressorti tellement petit!  En faisant des recherches, j’ai compris que dans la laine cardée il y a beaucoup d’air entre les fils et quand on le met à la laveuse cet air-là disparaît, ce qui fait que le chandail rapetisse. La température est importante, le choix du savon aussi, etc. J’ai donné mon chandail trop petit à Stéphanie de Laurier qui le porte encore et  j’en ai acheté un autre. Il est encore très beau! D’ailleurs, je le portais l’autre jour. Il a l’air neuf grâce à l’entretien et l’amour que je lui donne.

Q: Which ça va de soi sweater is the oldest in your collection? 

 A: The F12-Simon. It is one of my favourite sweaters! I got it when I started working at ça va de soi in 2012. The Simon sweater is made of 40% carded merino wool, 40% cashmere and 20% silk; and I love its colour! I washed it for the first time after a month, and at that time I did not know how to care for my knits. I put the piece in the machine on a normal cycle and washed in cold water. It came out so small… but instead of blaming the company, I wanted to understand what had happened. I did some research and learned that carded wool has air between each yarn and when put in the machine the air disappears, which is why my sweater came out so small. I gave it to Stephanie, the manager of the Laurier boutique, and she still wears it! I then bought myself another that I wear all the time. It still looks very nice because I take good care of it. 

Q : T’as couleur préférée chez ça va de soi?

 R : En 2012, je ne portais que du noir, mais j’ai vite découvert la beauté des couleurs chez ça va de soi.

Je pense que ce n’est pas facile pour tout le monde de comprendre nos couleurs, parce qu’elles sont très nuancées. On ne joue pas dans les couleurs primaires.

J’aime les beiges, j’aime les verts. On dirait que j’aime les couleurs que les gens n’aiment pas. Plusieurs me disent que le vert leur donne l’air malade. Ça me fait toujours sourire parce que c’est exactement ce que je me disais avant. Quand le beige ou le vert est bien conçu comme celui chez ça va de soi, ça ne donne pas du tout cet effet-là.

J’aime les couleurs terre, les beiges, les verts, les bleus. Ma couleur préférée est le Faucon dans le F14 en laine cardée. Je l'aime parce que chaque fibre possède une couleur différentes; on y trouve des fibres blanches cassées, des fibres beiges, des fibres plus pâles, etc.

Les couleurs sont souvent mal maitrisées dans les grosses compagnies, mais les nôtres sont belles et restent belles… Même nos noirs ! 

Q: What is your favourite colour at ça va de soi?

 A: When I began with the company in 2012, I only wore black. I discovered the beauty of colours here at ça va de soi. I like beiges and greens, sometimes colours that many people may dislike. Most of the customers tell me that green makes them look sick. It’s funny because that’s what I used to say. However, when greens and beiges are done well like they are at ça va de soi, they don’t give the impression of being sick nor washed out. I enjoy Earth tones: beige, green, blue. My favourite colour is falcon, found in the fall 2014 carded merino wool collection. I love this colour because each fibre has a different colour; you will find some off-white, ivory, and beige, as well as other pale colours in this amazing colour.

I think it’s not always easy for everyone to understand our colours. We do not use primary colours. Colours are often poorly mastered in big companies, but it’s different at ça va de soi. Our colours are beautiful and have longevity. They are conceived to last long, even our blacks!